Product was successfully added to your shopping cart.
Product was successfully added to your shopping cart.
Ouvrir une session
Thé du Labrador (Ledum groenlandicum) hydrolat

Thé du Labrador (Ledum groenlandicum) hydrolat

De : 10,62 $CA

(Disponible)

Précédent

Gingembre (Zingiber officinale) hydrolat

Précédent

Lavande officinale (Lavandula officinalis) hydrolat

Thé du Labrador (Ledum groenlandicum) hydrolat

Soyez le premier à commenter ce produit

  • Québec vrai
  • USDA Organic

Disponibilité : Disponible

De : 10,62 $CA

* Champs obligatoires

De : 10,62 $CA

Description

Nom latin : Ledum groenlandicum
Nom français : Thé du labrador, ledon du groenland
Nom anglais : Labrador tea
Famille : Éricacées
Pays d'origine : Canada

Histoire et origine

En Amérique du Nord, le thé du Labrador est une espèce transcontinentale. Indigène, il se retrouve principalement dans les tourbières et les sites dominés par l’épinette noire. C’est un arbuste de taille moyenne à feuilles persistantes, alternes et lancéolées. Les Amérindiens boivent l’infusion de lédon pour soigner certains troubles respiratoires, digestifs et rénaux, les rhumatismes, le scorbut et les maux de tête. Ils l’utilisent aussi comme purifiant du sang ainsi que pour faciliter l’accouchement. L’infusion sert par ailleurs à laver les plaies, les piqûres d’insectes et les éruptions cutanées ainsi qu’à préparer une teinture d’un brun foncé servant à colorer la laine et le bois.

Lire la suite

Fiche technique d'aromathérapie

Méthode d'extraction : Distillation à la vapeur d'eau
pH : 3,8-4
Arôme et goût : Arôme hautement complexe et singulier. Très puissant tout en étant féminin, ou yin, sans être floral. Humide et sauvage, herbacé sans être vert, aigre-doux, comme du foin fraîchement coupé. Le goût du lédon, particulièrement amer et astringent, possède un effet analgésique et un arrière-goût qui rappellent l’eucalyptus tout en se fondant avec l’arôme de foin.
Stabilité et conservation : Très stable. L’hydrolat se conserve au moins deux ans en subissant peu ou pas de dégradation. Après deux ans, il se peut toutefois qu’il acquière une teinte légèrement grisâtre.

Propriétés et indications

 Il s’agit de l’hydrolat doté de la plus forte valeur thérapeutique. Il est si concentré, que l’on recommande de le diluer dans deux fois plus d’eau que les autres. À plus forte dose, on risque de causer les symptômes que l'on traite normalement avec le thé du Labrador. Le thé du Labrador est un nettoyeur et un régénérateur pour le foie; il le détoxifie et semble favoriser son fonctionnement de façon générale. Le thé du Labrador est tout indiqué pour se remettre d'une chirurgie ou d'une maladie ou infection grave (commencer avec de très faibles doses et augmenter jusqu'à 1 cu. à table par jour pendant trois semaines). Le caractère amer et l’action sur le foie du thé du Labrador en font une excellente substance pour le traitement des troubles digestifs, de la diarrhée, des indigestions, des gaz, des ballonnements et des effets d’une alimentation trop riche.

Il s’agit d’un fortifiant général qui semble renforcer le système immunitaire et soutenir l’activité des glandes surrénales. Il agit en outre comme tonique contre les allergies lorsqu’il est combiné à l’hydrolat ou à l’huile essentielle d’épinette noire et appliqué localement sur la région des glandes surrénales. Le thé du Labrador est un diurétique léger et un purificateur rénal; il produit des effets surprenants en association avec la teinture mère de pissenlit. C’est un stimulant de la circulation lymphatique qui a, pour cet usage, avantage à être associé à l’hydrolat de laurier. Équilibrant du système nerveux autonome et sédatif puissant, il est efficace pour traiter l’insomnie.

Lorsqu’on l’utilise pour traiter des inflammations de la peau, par contre, ses effets sont hautement variables, soit excellents soit nuls, et ce, probablement dépendamment de la constitution spécifique de l’individu soigné. Il en va par contre tout autrement de ses propriétés anti-inflammatoires en interne, ou il se révèle nettement plus constant. Il serait pour cette raison intéressant de pousser plus loin l’étude de son application pour traiter les colites et les inflammations intestinales. Des expérimentations sont en cours concernant l’utilisation du thé du Labrador dans le traitement des tumeurs et du cancer du foie, des hépatites, de la cirrhose et de l’ascite.

Lire la suite

Documentation et références

  • CATTY, Suzanne, Hydrosols: The Next Aromatherapy
  • The Illustrated Encyclopedia of Essential Oils
  • La Flore Laurentienne
  • Native American Ethnobotany