Product was successfully added to your shopping cart.
Product was successfully added to your shopping cart.
Ouvrir une session
Épinette noire (Picea mariana) hydrolat

Épinette noire (Picea mariana) hydrolat

De : 9,78 $CA

(Disponible)

Précédent

Épinette blanche (Picea glauca) hydrolat

Précédent

Peuplier baumier (Populus balsamifera) hydrolat

Épinette noire (Picea mariana) hydrolat

Soyez le premier à commenter ce produit

  • Québec vrai
  • USDA Organic

Disponibilité : Disponible

De : 9,78 $CA

* Champs obligatoires

De : 9,78 $CA

Description

Nom latin : Picea mariana
Nom français : Épinette noire
Nom anglais : Black spruce
Famille : Pinacées
Pays d'origine : Canada

 Histoire et origine

 L’épinette noire est un arbre pouvant atteindre une hauteur de 8 à 20 mètres et pousse en forme de cône généralement droit et aigu. Elle aime les sols humides granitiques, sablonneux ou tourbeux et pousse dans de nombreuses régions du Québec. Elle croît en massifs denses qui arrêtent la lumière du soleil, ce qui fait que le sol est souvent recouvert d’une épaisse couche de mousse sur un sol humide, noir et profond. On utilise abondamment l’épinette noire pour produire de la pâte à papier puisque sa fibre est relativement molle et que cet arbre est sujet à la torsion. L’épinette noire est aussi à la base de la fameuse bière d’épinette, boisson traditionnelle remontant aux colonies françaises.  

Les peuples Autochtones font de l’épinette noire un usage médicinal très varié. À titre d’exemple, les Cris l’utilisent comme antidiarrhéique (en faisant une décoction à partir des cônes), préparent un baume à partir de la résine pour soigner les brûlures et mâchent les cônes contre le mal de dent. Les Montagnais s’en servent quant à eux pour préparer une infusion contre les maux de gorge.

Lire la suite

Fiche technique d'aromathérapie

Méthode d'extraction : Distillation à la vapeur d'eau
pH : 4,2-4,4
Arôme et goût : La note de tête évoque l’air des forêts en hiver : frais, sec et embaumant un arôme complexe de conifère et de gelée. Cette note cède rapidement la place à un arôme humide se rapprochant vaguement de l’odeur de résine moisie, ce qui rappelle l’arôme remarquable de l’huile essentielle ou de l’arbre tout en en étant très distinct. Le goût, comme celui de tous les hydrolats de conifères, présente un côté sec de sciure de bois qui nous donne l’impression d’être en train de chiquer un bout de branche tout en demeurant agréable. Il possède par ailleurs ce petit côté mentholé, caractéristique des conifères de la forêt boréale (épinettes, pins et sapins).
Stabilité et conservation : Très stable. Il se conserve facilement deux ans. Au-delà de cette période, il se peut toutefois que des particules se forment ou que le liquide acquière une teinte grisâtre. Certains tests indiquent que cela ne serait pas l’indice d’une contamination, mais bien une caractéristique des hydrolats d’arbres.

Propriétés et indications

L’hydrolat d’épinette représente le premier choix pour le traitement des glandes surrénales.

On l’utilise à cet effet en combinaison avec l’huile à chaque changement de saison pour un traitement de trois semaines :

  • Prendre 30 millilitres en interne dilué dans 1,5 litre d’eau à chaque jour et appliquer 15 gouttes de l’huile pure sur la zone des glandes surrénales et des reins dans le dos pendant la douche du matin, puis rincer avec de l’eau fraîche.
  • Vous serez surpris du résultat sur votre état général.

L’hydrolat, utilisé une goutte à la fois sur les points d’acupuncture des glandes surrénales produit un effet remarquable. On utilise l’hydrolat d’épinette noire en compresse double froide (tissu imbibé d'hydrolat froid suivi d'un enveloppement dans un tissu de laine sec et chaud) ou en bain combiné avec de l’hydrolat de pin sylvestre pour soulager la douleur et l'inflammation. Il n’a pas encore été démontré scientifiquement que les hydrolats possèdent le même effet cortisonique que les huiles essentielles correspondantes, mais les résultats sont prometteurs.

On le recommande dans le traitement du syndrome du canal carpien, des microtraumatismes répétés, des jointures douloureuses, des maux de dos, des douleurs musculaires, des enflures, etc.

L’hydrolat et l’huile d’épinette possèdent un effet secondaire surprenant : celui de bonifier la ligne de buste, ajoutant volume et tonus à la poitrine. On suggère de combiner l’hydrolat d’épinette à de l’hydrolat de menthe et de s’en faire une brume de décolleté, mais attention : les effets ne sont pas permanents et s’estomperont quelques semaines après l’arrêt d’une utilisation quotidienne.

Intéressante en brume pour le corps et en après-rasage, l’épinette noire nous connecte avec la nature et la sagesse immémoriale des arbres. On recommande de combiner les hydrolats d’épinette et de cèdre de l'Atlas pour le soin des animaux en général (pour la fourrure, les bains et les préparations contre les puces et tiques). Les animaux s’identifient facilement à l’odeur. Cet hydrolat est un essentiel pour le thérapeute accompli.

Lire la suite

Documentation et références

  • CATTY, Suzanne, Hydrosols: The Next Aromatherapy
  • The Illustrated Encyclopedia of Essential Oils
  • La Flore Laurentienne
  • Native American Ethnobotany