Product was successfully added to your shopping cart.
Product was successfully added to your shopping cart.
Ouvrir une session
Myrique baumier (Myrica gale) hydrolat

Myrique baumier (Myrica gale) hydrolat

30,82 $CA

(Disponible)

Précédent

Monarde écarlate (Monarda didyma) hydrolat

Précédent

Géranium rosat cv Bourbon (Pelargonium x asperum « Bourbon ») hydrolat

Myrique baumier (Myrica gale) hydrolat

Soyez le premier à commenter ce produit

  • Québec vrai
  • USDA Organic

Disponibilité : Disponible

30,82 $CA

* Champs obligatoires

30,82 $CA

Description

Nom latin : Myrica gale
Nom français : Myrique baumier
Nom anglais : Sweet Gale, Bog Myrtle
Famille : Myricacées
Pays d'origine : Canada

 Histoire et origine

 Le myrique baumier présente une distribution géographique très vaste en Amérique du Nord. Il se développe bien dans la ceinture d’arbustes de la zone d’inondation des lacs et des cours d’eau, où il forme de grandes colonies. C’est un arbuste vivace de petite taille dont les branches sont courbées et s’avancent au-dessus de l’eau. Les amérindiens l’utilisent pour préserver la nourriture, fabriquer une teinture et faire des fumigations pour éloigner les moustiques. Ils préparent aussi une décoction à partir des branches comme diurétique.

Lire la suite

Fiche technique d'aromathérapie

Méthode d'extraction : Distillation à la vapeur d'eau
pH : 3,7-3,8
Arôme et goût : Apparenté à la baie de laurier, quoique plus subtil, moins distinct, et résolument sauvage. Il est complexe, doux-amer, herbacé et humide et possède une légère note de baie de laurier, si populaire dans la fabrication de pots-pourris et de chandelles. Le goût est beaucoup plus sucré que l’arôme. Il est presque floral, très léger et rafraîchissant, avec une subtile touche verte, vaguement épicée, davantage ressentie au niveau de la gorge que présente au goût à l’état pur. La touche épicée disparaît toutefois complètement en dilution et la saveur est délicieuse.
Stabilité et conservation : Assez stable. Les données dont nous disposons sont partielles car le myrique est relativement peu connu, mais il semble présenter une durée de conservation d’environ deux ans.

Propriétés et indications

L’hydrolat figure parmi les plus puissants au point de vue énergétique. Le myrique baumier pousse dans l’eau et ses racines rouges et jaunes forment un réseau très dense et complexe permettant aux plantes de communiquer entre elles tant sur le plan chimique que physique. Les Amérindiens l’utilisaient en tisane pour les méditations de groupe et l’hydrolat se révèle très efficace pour la lucidité des rêves, la méditation, la guérison à distance et en groupe, le travail avec les cristaux et toutes les formes de travail énergétique.

Au plan physique, c’est un antiseptique respiratoire qui aide à libérer les mucus accumulés au plan des poumons. Il est indiqué tant pour les toux grasses que les toux sèches. Il est astringent pour le système digestif, encourage le péristaltisme dans l’intestin, calme les spasmes gastriques et aide à alléger les diarrhées non infectieuses. Une variété de myrique baumier était utilisée en remplacement du houblon dans les recettes traditionnelles de bière suédoises et britanniques. L’hydrolat est une boisson rafraîchissante et désaltérante. Fait étonnant, cet hydrolat est l’un des moins diurétiques, et ce, en dépit de son pH. Il n’y a donc aucun inconvénient à le consommer quotidiennement. Il peut par ailleurs être inclus dans le cadre de traitements de phytothérapie contre le cancer. Il est suggéré de prendre 50 ml par jour dans de l’eau pour repousser les insectes.

Lire la suite

Documentation et références

  • CATTY, Suzanne, Hydrosols: The Next Aromatherapy
  • The Illustrated Encyclopedia of Essential Oils
  • La Flore Laurentienne
  • Native American Ethnobotany

Rédigez votre propre commentaire

Quelle note donneriez-vous à ce produit ? *

Appréciation

  1. Soyez le premier à commenter ce produit

Rédigez votre propre commentaire

Quelle note donneriez-vous à ce produit ? *

Appréciation